Home Blog

Comment jouer en bourse ?

0

La bourse est une forme d’investissement qui privilégie les profits à court terme aux gains à long terme. Il peut être risqué de s’y plonger sans les connaissances appropriées.

La négociation d’actions consiste à acheter et à vendre des actions de sociétés dans le but de gagner de l’argent sur les variations quotidiennes des cours. C’est cette approche à court terme qui distingue les négociants en bourse des investisseurs traditionnels, qui ont tendance à s’intéresser au long terme.

Bien que la négociation d’actions puisse apporter des gains rapides à ceux qui choisissent le bon moment, elle comporte également le risque de pertes importantes. La fortune d’une seule entreprise peut augmenter plus rapidement que celle du marché en général, mais elle peut tout aussi bien chuter. Les conseillers financiers ne recommandent généralement pas d’investir dans des actions individuelles à moins d’avoir de l’argent qu’ils peuvent se permettre de perdre.

Il n’est pas nécessaire de travailler à Wall Street pour apprendre à négocier des actions. Les sociétés de courtage en ligne ont permis de négocier des actions rapidement depuis votre ordinateur personnel ou votre smartphone.

Mais avant de vous y plonger, vous devez vous assurer que vous savez comment fonctionne le marché boursier, quelles sont les meilleures applications pour négocier des actions et comment gérer vos risques.

Qu’est-ce que la négociation d’actions ?

Il existe deux grands types de transactions boursières :

Le trading actif

est ce que fait un investisseur qui place 10 transactions ou plus par mois. En général, il utilise une stratégie qui repose en grande partie sur le timing du marché, en essayant de profiter d’événements à court terme (au niveau de l’entreprise ou en fonction des fluctuations du marché) pour réaliser un bénéfice dans les semaines ou les mois à venir.

Le day trading

est la stratégie employée par les investisseurs qui jouent à la patate chaude avec les actions – en achetant, en vendant et en clôturant leurs positions sur la même action en un seul jour de bourse, sans se soucier du fonctionnement interne des entreprises sous-jacentes. (L’objectif du day trader est de gagner quelques dollars dans les minutes, heures ou jours qui suivent, en fonction des fluctuations quotidiennes des cours).

Comment négocier des actions ?

Si vous vous essayez à la négociation d’actions pour la première fois, sachez que la plupart des investisseurs ont intérêt à garder les choses simples et à investir dans un ensemble diversifié de fonds indiciels à faible coût pour obtenir – et c’est là l’essentiel – une surperformance à long terme.

Cela dit, la logistique de la négociation d’actions se résume à six étapes :

Ouvrir un compte de courtage

Pour négocier des actions, il faut ouvrir un compte de courtage, c’est-à-dire un type de compte spécifique destiné à recevoir des investissements. Si vous n’avez pas encore de compte, vous pouvez en ouvrir un auprès d’un courtier en ligne en quelques minutes. Mais ne vous inquiétez pas, ouvrir un compte ne signifie pas encore que vous allez investir votre argent. Cela vous donne simplement la possibilité de le faire lorsque vous serez prêt.

Fixez un budget de négociation d’actions

Même si vous trouvez un talent pour négocier des actions, allouer plus de 10 % de votre portefeuille à des actions individuelles peut exposer vos économies à une trop grande volatilité. Mais ce n’est pas la seule règle pour gérer le risque. Voici d’autres choses à faire et à ne pas faire :

  • N’investissez que la somme d’argent que vous pouvez vous permettre de perdre.
  • N’utilisez pas l’argent destiné à des dépenses obligatoires à court terme, comme un acompte ou des frais de scolarité.
  • Réduisez ces 10 % si vous n’avez pas encore un fonds d’urgence en bonne santé et si 10 à 15 % de votre revenu est versé sur un compte d’épargne-retraite.

Apprenez à utiliser les ordres au marché et les ordres à cours limité

Une fois votre compte de courtage et votre budget en place, vous pouvez utiliser le site Web ou la plateforme de négociation de votre courtier en ligne pour effectuer vos transactions boursières. Plusieurs options de types d’ordres vous seront proposées, qui déterminent le déroulement de votre transaction. Nous les détaillons dans notre guide sur l’achat d’actions, mais voici les deux types les plus courants :

Ordre au marché :

Il s’agit d’acheter ou de vendre l’action le plus rapidement possible au meilleur prix disponible.

Ordre à cours limité :

Il permet d’acheter ou de vendre des actions uniquement à un prix spécifique que vous avez fixé ou à un prix supérieur à celui-ci. Dans le cas d’un ordre d’achat, le prix limite sera le plus élevé que vous êtes prêt à payer et l’ordre ne sera exécuté que si le cours de l’action tombe à ce montant ou en dessous.

Entraînez-vous avec un compte de négociation virtuel

Il n’y a rien de mieux que l’expérience pratique, sans pression, que les investisseurs peuvent obtenir grâce aux outils de négociation virtuelle proposés par de nombreux courtiers en ligne. Le trading sur papier permet aux clients de tester leur sens du trading et de se constituer un historique avant de mettre de vrais dollars en jeu.

trading

Mesurez vos rendements par rapport à un indice de référence approprié

Il s’agit d’un conseil essentiel pour tous les types d’investisseurs, et pas seulement pour les investisseurs actifs. L’objectif fondamental de la sélection des actions est d’être en avance sur un indice de référence. Il peut s’agir de l’indice Standard & Poor’s 500 (souvent utilisé pour représenter « le marché »), de l’indice composite Nasdaq (pour ceux qui investissent principalement dans les valeurs technologiques) ou d’autres indices plus petits composés de sociétés en fonction de  /

  • leur taille,
  • de leur secteur d’activité
  • et de leur situation géographique.

La mesure des résultats est essentielle, et si un investisseur sérieux n’est pas en mesure de surpasser l’indice de référence (ce que même les investisseurs professionnels ont du mal à faire), il est alors logique, d’un point de vue financier, d’investir dans un fonds commun de placement indiciel à faible coût ou dans un ETF – essentiellement un panier d’actions dont la performance est étroitement liée à celle de l’un des indices de référence.

Gardez votre point de vue

Pour être un bon investisseur, il n’est pas nécessaire de trouver avant tout le monde la prochaine grande rupture boursière. Lorsque vous entendez dire qu’une certaine action est sur le point de faire un bond, des milliers de traders professionnels l’ont fait aussi, et le potentiel a probablement déjà été évalué dans l’action. Il est peut-être trop tard pour faire un profit rapide, mais cela ne signifie pas que vous êtes trop tard pour la fête. Les investissements vraiment remarquables continuent de créer de la valeur pour les actionnaires pendant des années, ce qui est un bon argument pour considérer l’investissement actif comme un passe-temps et non comme un moyen de s’enrichir rapidement.

Comment gérer les risques liés aux opérations boursières ?

Où que vous vous situiez dans le spectre investisseur-négociant, ces quatre conseils sur la manière de négocier des actions peuvent vous aider à le faire en toute sécurité.

Réduisez les risques en construisant progressivement des positions

Il n’est pas nécessaire de se jeter dans le grand bain avec une position quelconque. Prendre le temps d’acheter (par le biais de la moyenne d’achat ou de l’achat par tiers) permet de réduire l’exposition de l’investisseur à la volatilité des cours.

Ignorez les « bons tuyaux »

Les personnes qui postent sur des forums de sélection d’actions en ligne et qui paient pour des publicités sponsorisées vantant les mérites de valeurs sûres ne sont pas vos amis.

Dans de nombreux cas, ils font partie d’un racket de pompage et de déversement où des personnes malhonnêtes achètent des seaux d’actions d’une société peu connue et faiblement cotée (souvent une action cotée en cents) et se rendent sur Internet pour en faire un battage publicitaire.

Lorsque les investisseurs involontaires s’emparent des actions et font monter le prix, les escrocs prennent leurs bénéfices, se débarrassent de leurs actions et renvoient le titre sur terre. Ne les aidez pas à se remplir les poches.

Tenez de bons registres pour le fisc

Si vous n’utilisez pas un compte bénéficiant d’un statut fiscal avantageux – comme un compte 401(k) ou d’autres comptes sur le lieu de travail, ou un IRA Roth ou traditionnel – les impôts sur les gains et les pertes d’investissement peuvent devenir compliqués.

L’IRS applique des règles et des taux d’imposition différents et exige le dépôt de formulaires différents pour les différents types d’opérateurs. Un autre avantage de tenir de bons registres est que les investissements perdants peuvent être utilisés pour compenser les impôts payés sur le revenu grâce à une stratégie astucieuse appelée « récolte des pertes fiscales ».

Où négocier des actions ?

Pour négocier des actions, vous avez besoin d’un courtier, mais ne vous laissez pas séduire par n’importe quel courtier. Choisissez-en un dont les conditions et les outils correspondent le mieux à votre style d’investissement et à votre expérience. Les traders actifs accorderont la priorité aux commissions peu élevées et à l’exécution rapide des ordres pour les transactions urgentes.

Les investisseurs qui débutent dans le trading doivent rechercher un courtier capable de leur enseigner les outils du métier par le biais d’articles éducatifs, de tutoriels en ligne et de séminaires en personne. Les autres caractéristiques à prendre en compte dans les applications de trading d’actions sont la qualité et la disponibilité des outils de sélection et d’analyse des actions, les alertes en déplacement, la facilité de saisie des ordres et le service clientèle.

Quoi qu’il en soit, le temps consacré à l’apprentissage des principes fondamentaux de la recherche sur les actions et à l’expérience des hauts et des bas du trading boursier – même si ces derniers sont plus nombreux – est du temps bien employé, tant que vous profitez de la balade et que vous ne mettez pas en jeu de l’argent que vous ne pouvez pas vous permettre de perdre.

Comment faire une recherche efficace pour une achat de maison ? Les critères et conseils

0

Vous ne voulez pas tergiverser sur une décision aussi importante que le choix de l’endroit où vous allez vous installer. Lorsque vous achetez une maison, vous vous engagez à long terme envers cette maison et tout ce qui en découle.

Comment savoir si vous avez trouvé un endroit qui mérite votre engagement ?

Parfois, vous vous sentirez chez vous dès que vous vous arrêterez sur le trottoir. Mais il est plus probable qu’il vous faudra un certain temps pour trouver quelque chose qui vous plaise, le processus devenant peut-être de plus en plus frustrant à chaque fois que vous ne voyez pas une maison qui vous convienne.

Heureusement, il y a certaines choses que vous pouvez faire et des conseils à garder à l’esprit qui peuvent rendre le processus dec hoix et d’achat un peu plus facile.

Déterminer vos priorités

Lorsque vous recherchez votre maison idéale, l’emplacement est le facteur le plus important.

Le vieux dicton de l’immobilier est vrai : « emplacement, emplacement, emplacement ».

Certains acheteurs trouvent la maison de leurs rêves, mais lorsqu’on leur explique que ce n’est pas le bon emplacement, ils se moquent. Jusqu’à ce qu’ils voient qu’elle se trouve près d’une voie ferrée, dans un quartier délabré de la ville ou, pire, dans une décharge (d’ordures). »

L’une des raisons pour lesquelles l’emplacement est si essentiel est que vous souhaitez que la valeur de votre maison augmente avec le temps. Même une superbe maison pourrait ne pas s’apprécier autant dans une zone moins idéale.

Une belle maison surdimensionnée pour le quartier aura du mal à être évaluée, à maintenir sa valeur et peut être un mauvais investissement à long terme.

Un bon emplacement ne se limite pas à une probabilité accrue d’augmentation de la valeur de la maison : il peut s’agir :

  • d’un trajet domicile-travail tolérable,
  • d’un centre-ville facilement accessible avec des restaurants et des magasins,
  • de l’accès à de bonnes écoles,
  • etc.

Cela peut aussi signifier le contraire si vous recherchez une maison dans une zone plus isolée, loin de l’agitation de la ville. Trouver le bon emplacement pour vos besoins vous rendra probablement beaucoup plus heureux à long terme.

Dressez une liste d’impératifs non négociables, comme être dans un bon district scolaire, être près du travail ou avoir un certain nombre de chambres à coucher. les acheteurs doivent dresser une liste des choses qu’ils aimeraient avoir, et ils essaient de faire correspondre leurs besoins et leurs désirs avec leur budget et ce qui est disponible sur le marché actuel.

Lorsque vous établissez votre propre liste de besoins et de souhaits, tenez compte de votre style de vie.

  • Avez-vous besoin d’une maison avec beaucoup d’espace dans le jardin ?
  • Passez-vous beaucoup de temps dans la cuisine ?
  • Etc.

Vous n’obtiendrez peut-être pas tout ce que vous voulez, mais le fait d’avoir une liste vous aidera, vous et votre agent, à vous orienter dans la bonne direction.

Limitez votre recherche aux vrais candidats

Commencer votre recherche en ligne vous permet de voir toutes les maisons disponibles dans votre région et de réduire votre recherche aux maisons qui vous intéressent vraiment, ce qui vous évite de devoir les visiter en personne.

Il existe de nombreuses ressources et sites Web qui vous permettent de rechercher des annonces immobilières dans votre région. Les sites les plus utiles sont ceux qui vous permettent d’affiner votre recherche en fonction de vos propres critères.

Certains sites facilitent la recherche de votre maison idéale en vous permettant de filtrer par :

  • taille,
  • nombre de chambres
  • nombre de salles de bains,
  • emplacement,
  • fourchette de prix,
  • etc.

Vous pouvez également sauvegarder vos recherches afin de ne pas avoir à réinitialiser constamment vos filtres, et vous pouvez choisir de recevoir des alertes de recherche afin d’être averti dès que des maisons correspondant à vos critères sont mises sur le marché. Il vous permet même d’entrer votre budget mensuel afin que vous ne regardiez que les maisons qui sont une possibilité pour vous.

Comparer l’ancien et les constructions neuves

Vous vous voyez dans une belle maison ancienne ou dans une demeure plus moderne et plus chic ? Chaque option présente des avantages et des inconvénients, en fonction de ce que vous recherchez et de votre style de vie.

achat-vieille-maison

Il est probable que vous devrez consacrer plus d’argent à l’entretien et à la rénovation d’une vieille maison, dont les systèmes de chauffage, de climatisation et de plomberie peuvent être désuets et inefficaces.

Remarque : si une maison est considérée comme historique, vous serez soumis à toutes les directives nationales et locales concernant les maisons historiques, comme le fait de ne pas pouvoir faire d’ajouts à la maison sans l’approbation de votre bureau historique local. Toutefois, dit-elle, il y a quelques avantages à posséder une maison dans un quartier historique.

« Il y a souvent des subventions disponibles si vous respectez les directives historiques », et parfois, votre facture d’impôt foncier peut être réduite.

Les maisons anciennes peuvent être intéressantes pour les personnes qui souhaitent se trouver dans une communauté bien établie, proche des magasins et des restaurants. Elles ont également tendance à avoir une construction de meilleure qualité que les maisons plus récentes.

D’autre part, les maisons plus récentes ont tendance à nécessiter moins de travail, de stress et d’argent pour les remettre en état. Cela n’est pas seulement vrai au moment où vous emménagez, mais probablement aussi dans les années qui suivent, car les maisons de construction plus récente nécessitent généralement moins d’entretien et moins de réparations.

Les maisons neuves sont également plus susceptibles d’être équipées de technologies modernes, comme des systèmes d’alarme, le câble ou des thermostats intelligents.

Cependant, le prix demandé pour une maison récente sera probablement plus élevé que pour des maisons plus anciennes de même taille. Les quartiers récents sont aussi souvent plus éloignés des écoles, des magasins, des restaurants et d’autres commodités que les quartiers plus anciens. Et si vous avez toujours rêvé d’avoir un grand jardin, vous n’aurez peut-être pas de chance, car les maisons récentes sont généralement construites sur des terrains plus petits.

Regardez si la propriété que vous convoitez est bien entretenue, qu’il s’agisse d’une maison ancienne ou d’une maison plus moderne. Pensez aux rénovations que vous auriez à faire si vous l’achetiez. Tenez compte du coût réel de l’entretien d’une maison ancienne, et pas seulement du prix demandé.

Soyez réaliste sur les coûts

La maison que vous achetez, surtout si c’est la première fois que vous achetez une maison, ne sera probablement pas la maison de vos rêves.

Il est impératif que vous obteniez une maison dans laquelle vous serez heureux de vivre, mais vous devrez peut-être aussi ajuster vos attentes si la maison que vous voulez n’est pas à votre portée.

couts-immobiliers

Pour les personnes qui viennent d’arriver sur le marché immobilier ou qui ont un petit budget, une maison de démarrage peut être un choix plus réaliste et plus avantageux. Les maisons de démarrage ne sont pas idéales si vous avez besoin de beaucoup d’espace, car elles sont souvent assez petites, mais elles ont tendance à être plus économiques. Vous n’aurez pas non plus besoin de dépenser autant d’argent pour la meubler, et vos factures d’électricité seront probablement moins élevées que celles des grandes maisons.

Il est utile de connaître votre budget dès le départ. Même si vous avez hâte de commencer à chercher une maison et à comparer les cuisines, vous devriez d’abord faire approuver un prêt afin de connaître la fourchette de prix à laquelle vous devez faire face. Cela vous aidera à réduire vos choix et à rendre le processus un peu moins accablant, et vous aurez l’air plus sérieux aux yeux du vendeur, ce qui ne peut qu’augmenter vos chances si vous décidez de faire une offre.

Vous devez également vous assurer que vous pensez à vos futures finances. Même si une maison située dans la partie la plus chère de votre fourchette de prix peut sembler en valoir la peine, prenez le temps de vous demander si vous aurez toujours cette impression au moment de faire les paiements mensuels.

Renseignez-vous sur le montant des impôts fonciers de la région et sur ce qu’ils seront à l’avenir. De nombreux États ont des sites Web qui vous aident à calculer ce montant. Si vous le pouvez, demandez au vendeur ce qu’il dépense habituellement en services publics.

N’oubliez pas que l’accession à la propriété s’accompagne très souvent d’une ménagerie de coûts imprévus, parfois importants. Si vous dépensez tout votre argent à l’avance pour un acompte important, vous risquez d’avoir des problèmes si votre nouvelle maison a besoin d’une réparation d’urgence.

Assurez-vous que la maison remplit certaines conditions essentielles

Avant de vous imaginer en train de vous prélasser dans le salon spacieux ou de faire des grillades sur la véranda arrière, il y a quelques tests cruciaux que votre nouvelle maison potentielle doit passer avant même que vous envisagiez de l’acheter.

Vérifiez les éléments essentiels :

Jetez un coup d’œil à tout ce qui pourrait être coûteux s’il fallait le réparer ou le remplacer. Examinez le toit et vérifiez qu’il ne présente aucun signe de dommage ou de délabrement. Assurez-vous que les fenêtres s’ouvrent facilement et sont en bon état.

Déterminez dans quel état se trouve le système de chauffage, de ventilation et de climatisation (VMC).
Examinez la plomberie : Regardez sous les éviers et derrière les toilettes pour détecter les signes de dégâts des eaux ou de fuites. Soyez également attentif à la décoloration des plafonds et des murs.

Vérifiez si le sous-sol dégage une odeur de moisissure…

Faites des recherches sur la région :

  • L’étang situé derrière la maison est-il sujet à des inondations ?
  • Est-ce une zone sûre ?
  • À quelle distance se trouve l’hôpital le plus proche ?
  • Etc.

Allez en ligne et trouvez les informations essentielles, comme le niveau de sécurité de la zone, ainsi que des informations plus amusantes, comme les restaurants à proximité et le gymnase le plus proche.

Testez tout :

Une fois que vous avez déterminé que la maison est un vrai candidat, profitez de votre deuxième visite pour vous assurer que tout fonctionne.

Actionnez tous les interrupteurs et tirez la chasse d’eau. Ouvrez la douche. Ouvrez le robinet et goûtez l’eau.

Pensez à votre association de propriétaires

Cela peut être une réflexion après coup pour certains acheteurs de maison, mais les règles et règlements (et les frais) associés à l’association des propriétaires d’une communauté peuvent faire ou défaire votre plaisir de faire partie de cette communauté.

Votre agent immobilier doit être en mesure de vous donner des informations sur les conditions, les clauses et les restrictions. Vous devez savoir quelles sont les règles de paiement des frais, car l’association peut saisir votre maison si vous ne payez pas vos cotisations, selon l’État dans lequel vous vivez. Elle peut également imposer des évaluations spéciales, qui peuvent être coûteuses.

Sachez que certaines ont des règles très restrictives, comme la limitation des couleurs de votre maison, l’interdiction de planter un jardin et l’interdiction de garer un bateau ou un camping-car dans votre allée. Ces règles peuvent limiter une partie de la liberté habituellement associée au fait d’être propriétaire.

Si vous trouvez que les règles particulière sont intrusives ou en conflit avec votre style de vie, cherchez ailleurs. Vous ne voulez pas seulement être satisfait de votre maison, vous voulez aussi être satisfait (ou au moins un peu compatible) avec vos voisins.

Prendre son temps pour bien choisir

Il peut s’agir d’un équilibre délicat entre prendre le temps de s’assurer qu’une maison vous convient et s’assurer de l’acquérir avant que quelqu’un d’autre ne le fasse.

Examinez toutes les maisons qui correspondent à votre budget, à vos besoins et à vos envies. Pesez les facteurs pratiques et émotionnels. Pensez aux avantages et aux inconvénients des maisons que vous envisagez, mais consultez aussi votre instinct.

Parfois, quand il s’agit de la bonne maison, vous le savez tout simplement.

Bien que le temps soit compté, vous ne voulez pas trop précipiter ce processus, car il s’agit de l’une des plus importantes décisions financières que vous prendrez dans votre vie. Mais une fois que vous savez ce que vous voulez et que vous avez terminé vos recherches, ne traînez pas les pieds.

Sur certains marchés, hésiter à faire une offre signifie que vous perdez – rapidement !

Soyez aussi organisé que possible tout au long du processus afin que, lorsque vous serez prêt à faire une offre, tout soit prêt à partir.

Vous avez trouvé la maison parfaite… et maintenant elle est partie.
Que vous ayez perdu une guerre d’enchères ou que la maison ait été vendue avant que vous puissiez faire une offre, il peut être pénible de perdre la maison.

negociation-immobiliere

Lorsque le processus prend plus de temps que prévu et que les acheteurs potentiels subissent une déception de trop, ils peuvent s’épuiser et vouloir en finir.

Si vous commencez à avoir l’impression de ne pas avoir de chance, veillez à ne pas devenir trop indulgent avec ce que vous recherchez dans une maison.

Les clients qui commencent à perdre confiance dans le processus ou qui sont las de chercher une maison peuvent commencer à faire des compromis sur ce qu’ils veulent vraiment. Dans cette situation, il est vraiment utile de travailler avec quelqu’un en qui vous avez confiance.

Bien qu’il puisse être utile de réévaluer vos désirs et vos besoins pour vous assurer que vous êtes réaliste, vous ne voulez pas faire de compromis sur des choses qui sont nécessaires pour que vous vous sentiez bien dans votre maison. Demandez conseil à votre agent, car il saura si votre liste de souhaits est réalisable dans le marché dans lequel vous vous trouvez.

Si vous sortez d’une vente qui n’a pas abouti, cherchez des occasions d’apprendre qui pourraient vous aider à réussir votre prochaine tentative d’achat de maison. Dans ce marché de vendeurs, vous devez élaborer une stratégie pour votre offre.

Faites votre meilleure offre

Ce n’est pas le moment de faire une offre basse, surtout si vous savez que vous allez être en concurrence avec d’autres offres. Si vous le pouvez, faites une offre complète, sans concession du vendeur, comme une aide pour les frais de clôture. Vous aurez ainsi plus de chances de voir votre offre acceptée.

Êtes-vous prêt à commencer le processus de recherche de maison et à trouver votre prochaine maison ?

Comment désactiver les notifications sous Windows 10

0

Les notifications peuvent être dérangeantes, mais Windows 10 dispose d’un bouton qui permet de les désactiver toutes en un seul clic. Vous pouvez également désactiver les notifications pour des applications individuelles, ou masquer les nombreuses autres notifications qui apparaissent dans Windows.

A quoi sert Paypal et comment l’utiliser ?

0

PayPal offre une alternative aux transactions en espèces et par chèque depuis près de deux décennies maintenant, mais que savez-vous réellement du géant financier en ligne ? Il s’est énormément développé depuis l’époque où il était surtout connu pour ses paiements sur eBay, s’étendant à des centaines de pays dans le monde entier et comptant des millions de clients actifs. Qu’est-ce que PayPal et comment l’utilisez-vous ?

Comment choisir un matelas en fonction de ses caractéristiques ?

0

Indispensable au repos, le matelas doit être choisi avec soin, en tenant compte notamment de votre position de sommeil préférée, de votre poids et de la température ambiante. Voici quelques conseils pour choisir le meilleur matelas.

Comment améliorer la sécurité de votre habitation ?

0

Vous souhaitez mieux protéger votre famille ainsi que votre maison des cambriolages qui deviennent de plus en plus fréquents. À cet effet, de nombreuses options s’offrent à vous. Faites votre choix en fonction de vos exigences et de vos besoins.

Comment changer une roue de voiture ?

0

Apprenez à changer une roue étape par étape !  Une crevaison ! Elles se produisent au moment où l’on s’y attend le moins : le jour, la nuit, la pluie ou le soleil brûlant. La solution à cet accident ennuyeux et inopportun n’est pas toujours d’appeler le service d’assistance routière.

Stores vénitiens extérieurs : comment choisir ?

0

En tant que protection solaire installée à l’extérieur, le store vénitien extérieur est étroitement lié au store vénitien, souvent même les deux désignations sont utilisées comme synonymes.

Porte de garage basculante motorisée : avantages et inconvénients

0

Vous connaissez les avantages et les inconvénients d’une porte de garage motorisée ? Si vous envisagez d’automatiser votre porte de garage, vous devez disposer de toutes les informations nécessaires pour faire un choix judicieux.

Comment détecter une contrefaçon ?

0

Sur internet ou dans des points de vente inhabituels, vous pouvez être confronté à un faux. Voici quelques conseils pour détecter une contrefaçon.

Contrefaçon : quels sont les risques pour le consommateur ?